Articles Tagués ‘Hong Kong’

L’événement à ne pas manquer cet été, c’était Harmonic Motion à l’IFC. De début juillet jusqu’au 12 septembre, un gigantesque filet occupait l’atrium du centre commercial pour le plus grand plaisir des petits et des grands,

Ce filet, entièrement crocheté à la main par l’artiste Japonaise Toshiko Horiuchi MacAdam, a fait bien des heureux pendant les vacances. En plus d’être magnifique avec toutes ses couleurs chatoyantes, il était très ludique et même « sportif ». L’accès était gratuit mais il fallait réserver sa place au début par téléphone et par la suite sur internet. Et la réservation de la place n’était pas une mince affaire…les 1ers jours une seule ligne téléphonique saturée dès 9h du matin prenait les appels, puis ils ont augmenté jusqu’à avoir 4 lignes téléphoniques mais même comme ça c’était un vrai parcours du combattant pour réserver… Quant au site internet, c’était presque pire que d’essayer d’acheter des places pour un concert de U2… J’ai quand même eu beaucoup de chance (et beaucoup de patience aussi) et nous avons réussi à y aller deux fois.

Harmonic Motion - IFC - Hong Kong

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre car vu du dessus le filet ressemblait un peu à un trampoline géant mais je n’avais aucune idée de comment on y grimpait. C’est une fois sur place que j’ai compris. Quand on est sous le filet, on peut entrer dans des poches crochetées par une ouverture et là il faut chercher une autre ouverture qui permet de grimper d’un cran jusqu’a ressortir tout en haut. Pour les enfants comme Gaspard, c’était vraiment génial, il grimpait là-dedans comme un petit singe et a fait un certain nombres de tours. Léa, elle a profité des grands poufs posés au sol et je l’ai aussi faite se balancer sur les boules qui pendaient du filet. De mon côté, je me suis aussi bien amusée mais pour tout vous dire, j’avais bien chaud et soif à la fin des 20 minutes règlementaires !

Harmonic Motion - IFC - Hong Kong

On a vraiment adoré Harmonic Motion et on regrette que l’installation ne soit pas restée plus longtemps à Hong Kong. Il semblerait que de telles installations permanentes existent dans des parcs au Japon. A étudier si jamais nous allions refaire un tour au Japon.

Harmonic Motion - IFC - Hong Kong

Dans un peu plus d’un mois c’est Halloween, dans trois mois c’est Noël mais c’est de Pâques que je vais vous parler. Non non je ne suis pas du tout décalée…

Fin mai, le 31 très exactement, Gaspard, Léa et moi sommes allés passer l’après-midi à Disneyland Hong Kong et quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que les décorations de Pâques étaient encore installées (c’était le dernier jour en fait).

Il s’agissait de découvrir tous les oeufs de Pâques disséminés dans le parc.

Dès l’entrée dans le parc, j’ai vu Duffy, Shelly May et Gelatoni, Joie et Tristesse et Tic et Tac.

Hong Kong Disneyland

Sur Main Street USA, j’ai aussi très vite repéré Pluto, Dingo, Donald, Daisy, Mickey et Minnie ainsi que Mike et Sully. Mais j’ai loupé celui de Baymax.

Hong Kong Disneyland

Ensuite, nous avons croisé les 7 Nains, puis Dark Vador et les Stormtroopers, C3PO, R2D2 et BB8.

Hong Kong Disneyland

Dans Fantasyland, Alice, le chat et le lapin blanc étaient près du manège des tasses.

Hong Kong Disneyland

Le Chapelier Toqué, Tweedle Dee et Tweedle Dum étaient aussi de la partie ainsi que Bourriquet, Winnie l’Ourson et Porcinet. Il me manque Tigrou, Olaf, Maman Gourou et Petit Gourou, Mickey Apprenti Sorcier et la fée Clochette.

Hong Kong Disneyland

Dans Toy Story Land, la récolte fut bonne avec Lotso, les Aliens, Woody et Jessie.

Hong Kong Disneyland

Mais aussi Bayonne, Rex et Buzz. Là je les ai tous eus. A Mystic Point, j’ai trouvé Albert le Singe.

Hong Kong Disneyland

Ensuite du côté de Grizzly Gulch, Il y avait Rocky, Lucky le chien, Mother Lode et Nugget (j’avoue que je ne sais pas d’où ils viennent…).

Hong Kong Disneyland

Dans Adventureland, Simba, Timon et Pumba veillaient sur l’entrée du spectacle du Roi Lion mais je n’ai malheureusement pas réussi à trouver Nemo et Dory.

Hong Kong Disneyland

Pas mal quand même comme récolte ! J’ai bien aimé chercher les oeufs, il faut vraiment regarder partout pour ne pas les louper !

Pour finir quelques photos de Main Street en fin d’après-midi, les couleurs étaient magnifiques et puis un morceau du char de Lilo et Stitch et Gaspard et Léa qui prennent la pose.

Hong Kong Disneyland

Hong Kong Disneyland

Depuis on y est retournés, on a rencontré Chewbacca et R2D2 et on a vu la magnifique parade de nuit que je vous montrerai en vidéo (quand j’aurai fait un joli montage).

Comme je vous le disais vendredi, j’ai encore quelques oeuvres d’Art Basel à vous montrer. Je commence par les oeuvres préférées de Gaspard : ce tissage en bandes de tissu et le petit tableau avec le dinosaure. Quant à moi, j’ai trouvé la sculpture du manteau qui tient debout tout seul assez rigolote.

Art Basel Hong Kong 2016

Au gré de nos promenades dans les allées, nous découvrons  le bateau en aluminium de Julian Opie, les fils de Do Ho Suh dont le travail m’a bien impressionnée, le tableau bleu de Shirazeh Houshiary et les petits papiers enroulés de Jane Lee.

Art Basel Hong Kong 2016

Plus loin, on retrouve des noms bien connus comme Miro et Keith Haring. Gaspard a bien reconnu la Statue de La Liberté. On découvre les taches de Francisca Sutil et le bonhomme rigolo de Kenny Scharf.

Art Basel Hong Kong 2016

Gaspard a beaucoup aimé les ballons verts, j’ai apprécié les taches d’Elizabeth Neel et beaucoup aimé les tableaux de Tim Maguire (dommage qu’ils aient été sous verre car les reflets ont gaché mes photos).

Art Basel Hong Kong 2016

L’installation de Tromarama était assez impressionnante et j’aurais bien emporté avec moi les « coussins » de céramique.

Art Basel Hong Kong 2016

Les installations diverses et variées se succèdent…

Art Basel Hong Kong 2016

Les toiles « démontées » de Masato Kobayashi étaient assez originales, la douche de Charles Avery également et vous reconnaitrez sans doute Keith Haring sur la dernière photo.

Art Basel Hong Kong 2016

Petit coup de coeur pour le rond bleu de Ricardo Beretta. Les boites peintes sont d’Elisabeth Vary.

Art Basel Hong Kong 2016

Art Basel Hong Kong 2016

Pour finir une installation originale de Wan Lee avec cet ensemble de perruques.

Art Basel Hong Kong 2016

Voilà c’est tout pour ma visite d’Art Basel. Rendez-vous dans quelques semaines pour un compte-rendu de la Affordable Art Fair !