Ma mamie Jeanine

Publié: 13 septembre 2017 dans Et bla bla bla...

Mamie Jeanine, Papi et Gaspard

Il y a presque deux mois, Mamie Jeanine nous a quittés, 3 jours avant le baptême de Léa, emportée par le cancer. Comme je l’avais fait il y a 9 ans pour Mamie Simone, je voulais lui rendre un homage sur ce blog. Le baptême, la fin des vacances en France, le manque de temps pour me poser, la fatigue du retour à Hong Kong avec le décalage horaire et les nuits hachées, la rentrée des classes et la reprise des activités et peut-être aussi la peur de ne pas trouver les bons mots comme ceux du texte lu par ma soeur lors de la cérémonie bref tout ça a fait que j’ai mis le temps…Et puis c’est le premier article après une très longue absence sur le blog mais finalement, le fait que le précédent soit à propos de St Jean de Monts tombe plutôt bien puisque c’est un endroit que Mamie aimait tant. J’espère aussi qu’écrire tout cela ici va m’aider à traverser cette épreuve car on ne peut pas dire que mon moral soit toujours au beau fixe en ce moment.

Mamie Jeanine, c’était une femme forte, dynamique, jeune dans sa tête, une grande dame comme me l’a dit un monsieur croisé récemment. Elle était généreuse, très généreuse, parfois même trop, amoureuse des belles et bonnes choses, passionnée d’orchidées et de fleurs en général, couturière hors pair, jardinière, joueuse de casino, acheteuse compulsive et très bonne cuisinière. Son clafoutis aux abricots, ses rousseroles, son foie gras sous toutes ses formes, ses bouchées à la reine, cuisses de grenouilles, escargots, gambas, homards, la fleur d’oranger dans les crêpes, les beignets de fleurs d’acacia et j’en passe resteront à jamais gravés dans nos papilles.

Mamie Jeanine Hong Kong

Mamie Jeanine aurait fait tout ce qu’elle pouvait pour faire plaisir à ses petites filles, elle nous laisse des tonnes et des tonnes de souvenirs que je ne peux pas tous énumérer…C’est elle qui m’a emmenée à mon premier concert de Patrick Bruel à La Rochelle le 18 juillet 1991, je la revois faire du ski sur les pistes de Chamrousse, aller vider les poches du tablier de papi pour que l’on donne à manger à nos cochons tirelires, nous donner des enveloppes à notre nom avec quelques billets pour nos anniversaires, fêtes, étrennes ou quand nous partions en vacances. J’ai en mémoire tous les souvenirs, babioles, vêtements pas toujours à notre goût qu’elle nous rapportait de ses voyages. Son dernier grand voyage, c’était pour nous rendre visite à Hong Kong et elle en aura gardé de formidables souvenirs dont ce week-end à Macao au Venetian : la chambre démesurée, les machines à sous par centaines et les côtes d’agneau de chez Morton’s.

Mamie Jeanine Macao

Et puis bien sûr, Mamie Jeanine, c’est les vacances à St Jean de Monts, les foires passées avec elle à vendre bonbons, barbes à papa et pêches à la ligne, les réveillons de Noël, l’ouverture des cadeaux le 25 au matin et toujours cette boite d’escargots Lanvin, la seule de l’année, que nous découvrions inlassablement tous les ans au pied du sapin…

Mamie Jeanine a eu la chance de connaitre ses 4 arrières petits-enfants qu’elle aimait tant. Léa est trop jeune, elle ne se souviendra pas mais elle aura la chance de pouvoir porter tous ces bijoux que Mamie lui a laissé. Gaspard a voulu garder quelques foulards qu’il trouvait jolis pour faire des nappes de pique-nique pour jouer à la dinette. Marius et Margot plus âgés auront plus de souvenirs et Margot pourra plus tard accrocher chez elle le lustre à pampilles de la chambre à coucher qui me faisait rêver quand j’étais enfant.

Partout dans la maison, on retrouve des souvenirs de notre enfance car Mamie Jeanine était une grande conservatrice (c’est peut-être pour ça que j’ai du mal à jeter des choses), nos boites de peinture dans l’armoire de la chambre, nos jouets dans la « chambre des filles » où il y aurait presque encore l’odeur des énormes sacs de chamallows qu’elle nous achetait et je suis sûre que nous découvrirons de nombreux trésors dans le buffet de la salle à manger : sûrement nos premiers dessins, des mèches de nos cheveux de bébé etc etc…

Et ce Jack in the music box vintage de chez Mattel qui fonctionnait encore récemment et qui a fait sursauter plusieurs générations d’enfants, rangé toujours à la même place et toujours prêt à être ressorti lors de notre prochain passage….

Bref, vous l’aurez compris, Mamie Jeanine était une Super Mamie et on aurait aimé trouver notre boîte d’escargots au pied du sapin encore quelques années…

Publicités
commentaires
  1. pomdepin dit :

    C’est un tres bel hommage.

  2. yolaine dit :

    Merci pour ce très bel hommage et en plus d’une super mamie,c’était une amie fidèle ,sans oublier les souvenirs d’enfance et d’ados sur les foires et bien sûr les réveillons de Noël.
    Bises Yolaine.

  3. dominique teyrat dit :

    Bel hommage à mamie.

  4. André Meulot dit :

    Nous avons eu le bonheur de connaître Mamie Jeanine; elle a aussi régalé nos papilles lors de repas partagés en famille; j’aimais évoquer avec Mamie nos petites histoires de  » grand maman »
    Juliette ,tu lui as rendu un bel hommage .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.