Le tour du monde en 50 jours – Jeff Koons au Whitney Museum

Publié: 20 novembre 2014 dans Et si on partait voir du pays ?, Les mercredis artistiques
Tags:, , , , , ,

Lors de notre petit séjour New Yorkais, nous avons eu l’occasion d’aller visiter la rétrospective Jeff Koons au Whitney Museum of American Art.

Nous avons commencé la visite par le rez-de-chaussée avant de monter au dernier étage puis de redescendre.

Dans la première salle, nous avons pu découvrir la série « Gazing Ball » commencée en 2013 dans laquelle l’artiste a placé des boules en verre soufflé servant à la décoration des jardins sur des statues et sur une boîte aux lettres.

Jeff Koons - A retrospective

Place ensuite à la série « Celebration » datant de 1994, la série qui m’a le plus inspirée de toute l’exposition. Sculptures géantes tel ce cœur violet et ce chat qui a beaucoup plu à Gaspard, tableaux, c’est la série la plus « accessible » et la plus ludique aussi.

Jeff Koons - A retrospective

Je suis particulièrement fan de ce monticule de pâte à modeler géant, qui n’est en réalité pas de la pâte à modeler, je n’imagine pas combien de kilos il en faudrait pour le reconstituer….

Jeff Koons - A retrospective

J’ai adoré tourner autour et le regarder sous toutes les coutures. Nous avons aussi vu pour de vrai le fameux chien ballon que Gaspard a évidemment adoré. Petit conseil avec des enfants en bas âge, il vaut mieux les laisser en poussette sinon je crois qu’ils partiraient à l’assaut de toutes ces merveilles !

Jeff Koons - A retrospective

Fan aussi du ballon à l’hélium avec lequel on s’est amusés à prendre des photos avec notre reflet.

Jeff Koons - A retrospective

Dans la série « Hulk Elvis » datant de 2005, j’ai sélectionné ce chouette tableau à têtes de singes.

Jeff Koons - A retrospective

Avec « Antiquity » en 2008, Koons revisite les statues anciennes à sa sauce et cela donne entre autre une Venus métallique.

Jeff Koons - A retrospective

J’ai beaucoup aimé ce tableau mais n’arrive pas à retrouver de quelle série il fait partie. J’imagine que c’est la suivante « Easyfun ». J’en tirerais bien une impression pour Gaspard.

Jeff Koons - A retrospective

Avec « Easyfun » en 1999-2000, on découvre de sympathiques miroirs colorés à l’effigie de personnages de dessins animés que l’on imagine aisément dans une chambre d’enfant et la tête à bascule mi-cheval mi-vache (?).

Jeff Koons - A retrospective

On poursuit avec « Easyfun-Ethereal » en 2000-2002 avec cet éléphant ultra coloré et les premiers tableaux à l’huile de l’artiste.

Jeff Koons - A retrospective

Beaucoup moins fan des séries « Statuary » (1986) et « Banality » (1988), à part le lapin que je trouve mignon.

Jeff Koons - A retrospective

Dans la série « Equilibrium » (1983-1993), je demande la barque que j’ai beaucoup aimée mais bon pas très facile à exposer dans son salon.

Jeff Koons - A retrospective

Pour « Inflatables and Pre-new » (1978-1980), Koons met en scène divers jouets gonflables comme des fleurs et lapins.

Jeff Koons - A retrospective

Avant de partir un petit coucou à Popeye (2002) dans la cour.

Jeff Koons - A retrospective

Il y avait quelques autres séries dont je ne vous ai pas parlé et dont je n’ai pas pris tellement de photos car j’ai moins aimé. Il s’agit de « Luxury and degradation » et « Made in Heaven » avec des photos très explicites.

Pour les parisiens, l’expo sera au Musée Georges Pompidou du 26 novembre 2014 au 27 avril 2015. N’hésitez pas à y faire un tour !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s